Vin et cinéma n°6 : Only God Forgives

Laisser un commentaire

Comment as a guest.

  1. Je n’ai pas forcément retrouvé dans le film la profondeur que tu décris, mais ta suggestion de vin donne envie !

    Par ailleurs, tu partages avec Winding Refn le fait d’être Daltonien, je ne sais pas si cela peut aider à s’immerger dans l’oeuvre 🙂

Sliding Sidebar